VOUS ÊTES ICI :>>Les start up du Lab’O d’Orléans initiées au monde de la formation

Les start up du Lab’O d’Orléans initiées au monde de la formation

L’Afpa d’Orléans est partenaire du Lab’o, depuis son origine, un incubateur local créé en 2016 à l’initiative de la métropole. Elle informe et conseille les jeunes pousses sur la formation professionnelle et plus largement dans le domaine RH.

 

« Nous voulions montrer que l’Afpa va de l’avant et est un précurseur dans l’univers de la formation professionnelle vis–à-vis des start-up, en phase avec l’évolution numérique,  c’est pourquoi nous avons été parmi les premiers partenaires du Lab’O, se félicite Valérie Girard, Directrice régionale de l’Afpa pour le Loiret et le Loir et Cher. Chaque mois nous animons une permanence pour répondre aux questions des résidents sur la formation professionnelle, ses modes de financement, le recrutement de stagiaires et plus largement sur des sujets ayant trait aux ressources humaines pour lesquels les créateurs de start-up sont souvent démunis. »

Le Lab’O est une des quatre pépinières orléanaises. « Il fédère une quarantaine de structures à différents stades de maturité, du projet en émergence à la start-up en développement » explique Stéphanie Hublin-Besson, responsable des partenariats de l’incubateur. Géré par l’association Orléans Pépinières, le Lab’O est un accélérateur de start-up dédié au numérique, hébergé dans un bâtiment de 14 000 m2 de la métropole et membre du réseau « le Village by CA » du Crédit Agricole, espace de coopération entre les entreprises privées, les organismes publics et les jeunes entreprises. En l’espace d’un an il est devenu un lieu emblématique de la French Tech Loire Valley à Orléans.

« La formation professionnelle se situe un peu loin des préoccupations de base des créateurs de start-up, reconnaît Stéphanie Hublin-Besson, c’est pourquoi ils ont de nombreuses questions sur ce sujet et l’Afpa répond bien à leurs besoins ».

Ce partenariat est également pour l’Afpa un outil d’émulation lui permettant de mettre en contact ses salariés et ses stagiaires avec des start-up et de jeunes créateurs d’entreprises, explique Valérie Girard. « Nous organisons des visites du Lab’O pour nos collaborateurs et nos apprenants afin de leur montrer de nouvelles façons de travailler dans un environnement différent, avec des relations managériales qui évoluent, des liens hiérarchiques spécifiques. En 2018 nous allons encourager nos collaborateurs et nos stagiaires à participer aux start-up week-end organisés par le Lab’O en mai et en novembre, pour leur apprendre à pitcher et à travailler en groupe afin de trouver un solution à un problème qui n’est pas forcément  informatique mais qui relève d’une expertise métier. »

L’Afpa qui souhaite élargir ses champs d’intervention en 2018 auprès des résidents de l’incubateur sur des thématiques plus générales, comme par exemple la sécurité des données informatiques, voudrait également ouvrir ce lieu à des demandeurs d’emploi par exemple pour l’accueil de stagiaires de la formation. « Nous voulons aussi donner la possibilité aux start-up du Lab’O de proposer des offres de stages sur notre intranet et de participer à des séances de « jobs dating » à la  fin de certains de nos cycles de formation » confie Valérie Girard soucieuse de faire ce partenariat un moyen de rapprocher encore plus l’Afpa du monde de l’entreprise.

2018-01-08T13:34:06+00:00 7 janvier 2018|

Laissez votre commentaire