VOUS ÊTES ICI :>>L’Afpa et l’Ademe unissent leurs énergies dans le bâtiment

L’Afpa et l’Ademe unissent leurs énergies dans le bâtiment

L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a choisi le centre Afpa de Marseille La Treille pour installer en région Paca son plateau de formation Praxibat. Un dispositif dédié à la performance énergétique des bâtiments. Pour que les entreprises, les artisans et les demandeurs d’emploi puissent se former dans des conditions réelles de travail.

Permettre aux professionnels du bâtiment d’intégrer les bonnes pratiques liées à la performance énergétique pour les appliquer directement sur un chantier : telle est l’ambition de la nouvelle plateforme de formation Praxibat, mise au point par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Une plateforme installée depuis le 29 juin dernier au centre Afpa de Marseille la Treille afin de répondre aux enjeux liés à l’amélioration énergétique du bâtiment. « Comme les quelques 160 plateaux techniques que l’Ademe a installé un peu partout en France au 1er janvier 2017 avec divers partenaires, la plateforme marseillaise a fait l’objet d’un appel à projet régional. L’idée était d’implanter le plateau là où il sera le plus utile. Or l’Afpa possédait un fort potentiel d’utilisation », constate Stéphanie Le Maître, ingénieur à l’Ademe, en charge du dossier.

Au plus près du terrain
Cofinancé à hauteur d’environ 200 000 euros par l’Ademe, le Conseil Régional Paca (Provence Alpes Côte d’Azur) et l’Afpa dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région (CPER), ce nouvel outil pédagogique, unique dans la région, a bénéficié du savoir-faire conjoint des deux partenaires. « Entre l’Ademe et l’Afpa, il y a eu un travail partenarial très fort, les maîtres d’ouvrage de l’Ademe venant régulièrement suivre l’avancée des travaux et nous conseillant sur les améliorations à apporter », souligne France Périssé-Schuller, la directrice du centre Afpa la Treille, classé Centre Stratégique National second œuvre finitions et rénovation thermique des bâtiments.
Conçu autour de la thématique de l’étanchéité de l’air des bâtiments, ce plateau de 200 m2 se divise en trois espaces dédiés chacun à un problème distinct : l’isolation, la ventilation et l’éclairage. Sur chacun, des petites maisons reproduisent au plus près les conditions de travail des artisans et des entreprises, qui peuvent ainsi, par exemple, mesurer les déperditions d’énergie sur les bâtiments mal isolés et les bénéfices apportés par une isolation adéquate. « La plateforme PRAXIBAT représente aussi une plus-value pour des formations diplômantes menant par exemple aux métiers de plaquiste, poseur de menuiserie et fermetures extérieures, électricien ou technicien en électricité domotique, ou encore poseur de chauffage ou de ventilation », précise France Périssé-Schuller.

Montée en compétence collective
Alors que l’objectif du programme Praxibat est de faire monter en compétences les artisans, les compagnons, les apprentis en CFA, les élèves de lycées professionnels mais aussi les architectes, les demandeurs d’emploi et les formateurs des métiers du bâtiment, Stéphanie Le Maître souligne que « ce partenariat avec l’Afpa est un outil supplémentaire pour booster le marché de la rénovation énergétique. Ça va dans le sens d’une montée en compétence collective. »
Proposant tout au long de l’année des outils sur mesure adaptés à la formation des référents RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), le plateau Praxibat de Marseille la Treille verra ses premières formations débuter en octobre prochain. Il est, selon la directrice du centre, « en mesure d’accueillir chaque semaine 12 stagiaires par session et par compétence, soit entre 500 et 1 500 stagiaires par an ».

2017-09-21T18:42:02+00:00 21 septembre 2017|

Laissez votre commentaire