VOUS ÊTES ICI :>>Journées porte ouverte de l’Afpa : un sésame vers l’emploi

Journées porte ouverte de l’Afpa : un sésame vers l’emploi

La nouvelle formule des Journées porte ouverte (JPO) des centres Afpa connaît un franc succès partout en France. Le village des métiers et des formations crée une nouvelle dynamique vers l’emploi, en relais de l’écosystème local. L’occasion pour les visiteurs de s’informer et pour les partenaires- institutions et entreprises – de se faire mieux connaître et de recruter, l’Afpa se positionnant comme un facilitateur de rencontres entre les entreprises et les demandeurs d’emploi.

Objectif atteint. Depuis un an, la nouvelle formule des Journées Porte Ouverte (JPO) de l’Afpa connaît une belle réussite avec une affluence record enregistrée dans les 150 centres Afpa sur l’ensemble du territoire. Un succès populaire qui s’explique notamment par un changement d’orientation des JPO désormais plus nettement centrées sur l’emploi local, explique Catherine Guibal, chef de projet à la Direction du conseil en formation de l’Afpa, en charge de la coordination de ces événements. « Les Journées Porte Ouverte existent depuis longtemps à l’Afpa, mais il y a un peu plus d’un an, nous avons souhaité créer une nouvelle dynamique en inaugurant la formule du Village des Métiers et des Formations, qui se conçoit comme une interface avec l’emploi, en relais de l’écosystème des territoires ».
Au total la fréquentation des JPO a augmenté de 64 % en l’espace d’un an (de juin 2016 à juin 2017) avec par exemple lors de la dernière édition le 8 juin 2017 quelque 290 personnes accueillies à Belfort et 250 à Nîmes.

Élargir le champ d’action des entreprises
Lors de cet évènement l’Afpa ne se contente plus de présenter au grand public ses plateaux de formation ou d’informer sur les métiers auxquels ils préparent. A Belfort, par exemple, le village pour la formation et l’emploi, regroupait quatre espaces délimités : un espace formation, un espace de conférence sur le conseil en évolution professionnelle animé par le Fongecif, un espace financeurs et prescripteurs, et un espace entreprises. L’assurance pour le visiteur non seulement de découvrir des métiers porteurs et des formations mais aussi d’obtenir des entretiens individualisés avec des conseillers en formation et de rencontrer les partenaires de l’opération : Pôle emploi, les Missions locales, les agences d’intérim ou les entreprises locales qui cherchent à recruter. « Nous avons un besoin important de nouvelles ressources, notamment avec les congés d’été, confie par exemple Rachel Pigatto, chargée de planification et de projets à Auchan Belfort. Cette journée porte ouverte a été pour nous l’occasion de rencontrer en direct des candidats potentiels que l’on n’aurait pas forcément rencontrés autrement. Cela nous a également permis d’élargir notre champ de prospection à des profils professionnels différents et de communiquer sur la diversité de nos métiers pour mieux les faire connaître. »

Coller aux besoins des bassins d’emplois
A Nîmes, le centre avait organisé pour l’occasion un « job dating » centré sur les métiers du BTP et de la transition énergétique, deux importants gisements d’emploi dans la région. « Pour l’occasion, de nombreuses entreprises avaient fait le déplacement, dont huit agences d’intérim, ce qui est assez rare », souligne Laurent Cueille, directeur du centre gardois. Il faut dire qu’en amont de l’opération, Pôle emploi avait pris soin de cibler les demandeurs d’emploi en leur envoyant pas moins de 8 000 invitations par mails ou sms. « Je suis ravie que, dans ces JPO, l’Afpa se soit autant tournée vers les entreprises, se félicite Valérie Reboul-Sabadel, responsable équipe entreprise du Pôle emploi de Nîmes, car c’est cohérent avec le travail réalisé au quotidien. Ça donne du sens à la formation, dont la finalité est tout de même l’emploi. Je pense que cette nouvelle formule, qui associe formations et entreprises, c’est vraiment un sésame vers l’emploi. »
Un jugement qui se vérifie sur le terrain aux dires de certaines agences d’intérim. « Nous sommes en pénurie de main d’œuvre sur certaines qualifications, reconnaît François Auvergne, responsable de l’agence Synergie à Nîmes. Ce qui était intéressant lors de ces journées c’est que les candidats avaient été présélectionnés en fonction de nos besoins spécifiques. Cela m’a permis de retenir une douzaine de CV, dont celui d’un maçon qui a trouvé une embauche seulement quatre jours plus tard !.. Clairement, avec cette nouvelle formule, l’Afpa s’est positionnée comme un facilitateur de rencontre entre les entreprises et les demandeurs d’emploi et j’encourage donc toutes les entreprises à venir sur ces JPO ! »

_______

 

Les entreprises intéressées par ce partenariat avec les villages métiers peuvent dès à présent contacter Catherine Guibal à l’Afpa (catherine.guibal@afpa.fr) pour prendre date en vue du prochain rendez-vous le 23 novembre.

2017-07-17T14:46:53+00:00 17 juillet 2017|

Laissez votre commentaire