VOUS ÊTES ICI :>>Déclic pour l’action : un coup de pouce au projet professionnel des jeunes décrocheurs

Déclic pour l’action : un coup de pouce au projet professionnel des jeunes décrocheurs

Lancée en septembre 2015, l’opération Déclic pour l’action mobilise 84 centres Afpa sur tout le territoire. Basée sur des partenariats avec les Missions locales, les centres Epides et les Ecoles de la deuxième chance, ce dispositif à la carte aide les jeunes décrocheurs à choisir un métier et une orientation en bâtissant un projet professionnel.  

Mis en place par le comité interministériel à l’Egalité et à la Citoyenneté sous le précédent gouvernement, le dispositif « Déclic pour l’action » permet aux organismes qui accompagnent les jeunes dans leur insertion professionnelle – Mission locale (dans 78 % des cas) Epide (Etablissement pour l’insertion dans l’emploi) et Ecole de la deuxième chance (chacun dans 11 % des cas) – de les orienter vers des ateliers spécifiques proposés par l’Afpa.

A la clef une réelle individualisation des parcours avec, à la carte, le choix entre quatre ateliers.  Le principal baptisé «  Découvrir et essayer son métier » permet aux jeunes de découvrir durant 35 heures de manière concrète, différents métiers et les gestes professionnels afférant, «  grâce à la mise à disposition des plateaux techniques de l’Afpa » précise Elisabeth Bonnemains, responsable de projet à la direction de l’insertion sociale de  l’Afpa. Le jeune est accueilli dès le matin par l’équipe pédagogique et est accompagné par un formateur pendant les cinq jours que dure son apprentissage. Il pourra en fonction du métier choisi, réaliser par exemple une fresque en peinture-décoration, ou une pièce en métallerie… » Le dernier jour est consacré au bilan et à la synthèse de l’atelier. « Bilan qui sera systématiquement transmis au conseiller de l’organisme qui accompagne le bénéficiaire » explique Elisabeth Bonnemains. Des entreprises locales sont également sollicitées pour intervenir afin d’informer et de mobiliser les jeunes sur les emplois porteurs des bassins d’emploi concernés. Les trois autres ateliers quant à eux aident les  jeunes à avoir une vision des possibilités d’emplois locaux , à faire le bilan de leurs compétences et des métiers potentiels, à prendre confiance en eux  et à les sensibiliser à l’intérêt d’obtenir  le certificat CLEA (Certificat de connaissances et de compétences professionnelles) en complémentarité des actions et travaux menés dans leur parcours d’accompagnement par leurs conseillers.  En Corse, le dispositif « Déclic pour l’action » associé à la Garantie Jeunes[1], « permet aux jeunes d’avoir une meilleure vision de leur environnement économique et des emplois en lien avec la définition d’un projet professionnel »se félicite Daniele Santini, Directrice la Mission locale de Bastia.

Les ateliers « Déclic pour l’action » qui concernent majoritairement des garçons (62 % des participants), connaissent un succès grandissant depuis leur création : en 2016, 7801 jeunes ont ainsi été accueillis en France pour un objectif initial de 5000 participants, et 3801 jeunes ont été accueillis sur les quatre premiers mois de 2017.

[1] La Garantie jeunes est un droit ouvert aux 16-25 ans, en situation de précarité qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en étude. Ces jeunes sont accompagnés de manière intensive et collective et bénéficient de mises en situation professionnelle. Une aide financière facilite leurs démarches d’accès à l’emploi. Après une période d’expérimentation dans plusieurs départements, la Garantie jeunes a été généralisée à toute la France y compris dans les départements d’outre-mer au 1er janvier 2017.

 

2017-06-08T11:17:18+00:00 7 juin 2017|

Laissez votre commentaire